La rémunération du Livret A est révisée automatiquement aux mois de février et d’août afin de l’ajuster aux taux des marchés financiers et de l’inflation. En conséquence, beaucoup d’économistes annoncent que le taux du Livret A sera certainement revalorisé à 2,5 % le 1er février prochain, et même 2,75% en août. Les analystes font immédiatement le rapprochement avec l’assurance-vie investie sur des fonds en euros qui ne rapporte guère plus que 3%. L’enjeu est d’anticiper le mouvement des épargnants, peut-être, tentés de réorienter leurs économies vers le Livret A.

Revalorisation automatique du taux du livret A

Considérant l’accélération de la hausse des prix en novembre et les analyses de différents économistes, il faut s’attendre à une augmentation des taux des livrets réglementés en février. Celle du Livret A devrait passer de 2,25% à 2,75% par an, ce qui rapproche le fameux compte épargne du rendement net de l’assurance-vie, à ceci près que l’assurance-vie n’est pas limitée par un plafond de versement. En effet, sur un Livret A, le taux de rémunération ne peut être calculé que sur un capital initialement déposé de 15300 €, même si ensuite les intérêts acquis se capitalisent.

Pour prédire ainsi la hausse du taux d’intérêt du Livret A, il suffit de se reporter au taux de l’inflation qui, hors tabac, a été chiffré à 2,4% sur un an en novembre, alors qu’il n’était que de 2,2% en octobre. Le renchérissement des prix de l’énergie (+11,5% sur un an) a fortement contribué à cette inflation dont le niveau devrait se maintenir début 2012, d’après Michel Martinez, économiste chez Société Générale. Ses prévisions sont confirmées par Jean-Christophe Caffet, économiste France chez Natixis, qui l’estime maintenue à 2,4% en janvier.

Les augmentations successives de la rémunération du Livret A en 2011

Bloqué une année, d’août 2009 à août 2010, à 1,25%, le Livret A n’était pas un compte épargne très attractif. Sous l’effet du contexte économique, la rémunération du Livret A a progressé à 1,75%, puis 2% en février et enfin 2,25% au 1er août. Du coup, les épargnants sont revenus. Au vu des sommes collectées, 2011 est l’une des meilleures années de son histoire. L’encours net (dépôts moins retraits) atteint 16,58 milliards d’euros, presque le record de 2008 (18,7 milliards d’euros).

A présent qu’une période d’inflation semble s’installer durablement, la formule de calcul du Livret A devrait aboutir à un rendement de 2,5% au minimum, voire de 2,75% d’ici le mois d’août, propice à favoriser la fidélité des épargnants.

Le Livret A présente en effet beaucoup d’attraits. Non seulement sa rémunération n’est plus négligeable (bien qu’il ne s’agisse que d’une préservation de l’épargne par rapport à l’inflation), mais surtout, les fonds déposés sur ce compte épargne sont garantis et à l’abri de la crise de la dette. De plus, l’épargne, défiscalisée, reste immédiatement disponible. Au regard de l’assurance-vie qui sert rarement plus que 3% d’intérêt, le Livret A ressort comme un placement des plus très avantageux.

Cela dit, la tension du taux du livret A est étroitement lié au taux d’inflation, or les économistes sont unanimes à tabler sur une décélération progressive des prix en cours d’année. L’inflation devrait repasser sous la barre des 2% fin 2012. Ce qui signifie que le taux du Livret A baissera début 2013. D’ici là, autant laisser son épargne sur son Livret A !

Website Pin
Facebook


Twitter
Myspace
Friendfeed
Technorati
del.icio.us
Digg
Google
StumbleUpon
Premium Responsive